Buscar en este blog

Cargando...

jueves, 20 de octubre de 2011

Légendes mexicaines en français: La Pleureuse

.

LA PLEUREUSE
.
Version que l'on peut entendre à Xico, dans l'Etat de Veracruz (Mexique)
.
Puedes leer la versión en español aquí: Leyenda de la Llorona en Xico, Ver.
. 
La Pleureuse fait son apparition ici, à Xico. Elle ne paraît qu'aux abords du village et non en son cœur parce qu'il y a beaucoup de gens et qu'elle n'aime sortir que lorsque tout y est tranquille.
.
La Pleureuse ne sort qu'à certaines heures: de minuit à une heure du matin et ne sort que là où il y a de l'eau, au bord des fleuves.
.
Auparavant, il n'y avait pas ici de bonnes rues et avant qu'on ne les rénove y passaient des ruisseaux où poussait du cresson que nous, les gens d'ici, allions couper pour le consommer. Les gens d'autrefois racontaient qu'ils voyaient la Pleureuse là, au bord de la rivière, lavant telle une lavandière, oui, lavant mais pleurant. Ils l'entendaient pleurer parce que -disait-on- elle avait perdu ses fils.
.
Mais écoutez plutôt ce qui arriva une fois: dans une ruelle déserte -il était près d'une heure du matin- allait un jeune homme qui était très amoureux, un véritable coureur de jupons pour lequel il n'était pas difficile de séduire une femme.
.
C'est alors qu'à quelque distance de lui, il vit une jeune femme qui marchait seule et il la suivit. Cette jeune femme marchait lentement. Il pressa donc le pas pour l'atteindre mais, comme elle pressait aussi le pas à son tour, il ne parvint pas à la rejoindre. Au moment où ils atteignaient le bout de la ruelle, il réussit à s'en approcher davantage et alors qu'il n'était qu'à trois ou quatre mètres l'un de l'autre, il osa lui parler. Écoute, mon amour, pourquoi es-tu si seule? Que fais-tu ici si seule? On pourrait te voler. Celle-ci demeura silencieuse et continua à marcher. Mais alors qu'elle marchait ainsi, sans dire un mot, le jeune homme put entendre comme des sanglots. Il n'y prêta pas attention car il voulait la conquérir.
.
Elle marcha finalement un moment et le jeune homme ne fit rien de plus que la suivre. A environ une centaine de mètres de lui, la femme se retourna soudain et émit un sanglot que seule la Pleureuse peut émettre et il vit aussi son visage qui était celui d'un mulet. Non... Ce freluquet en tomba raide mort.
.
.
Commentaire d' Homero Adame sur l'origine de la légende de la Pleureuse
.
Bien qu'on ne le sache pas avec certitude, de nombreux chercheurs estiment que la Pleureuse, en tant que personnage de la mythologie et des légendes mexicaines, tire son origine de quelques êtres ou divinités pré-hispaniques comme Ahuicanime, chez les Purépechas; Xonaxi Queculla, chez les Zapotèques; la Cihuacóatl chez les Nahuas et la Xtabay, chez les Mayas Lacandons. On l'associe toujours à l'au-delà, à la faim, à la mort, au péché et aussi à la luxure comme le suggère la fin de cette version racontée par Juan Celso Alarcón Gómez – une version de la Pleureuse parmi tant d'autres racontées à travers tout le Mexique.
.
Vous pouvez lire et écouter cette légende ici:

.
Cette légende a été recueillie par Homero Adame et peut être lue sur son blog: Mitos, leyendas y tradiciones de México. (Mythes, légendes et traditions du Mexique)
Traduction: Cécile Belluard
Relecture: Noële Belluard-Blondel
.
Notes:
1. Musique utilisée comme fond pour la narration:
http://www.jamendo.com/fr/album/38862
In CD "Velvorn: The Bladed Druid, Bande-Originale de l'Acte 2" (Licence de distribution: CC-BY-NC-SA)
.
2. Musique d'ambiance à la fin de la piste:
In CD "Tras las Huellas" (Licence de distribution: CC-By)
.

1 comentario:

Miranda dijo...

hola Homero!!! ya sabes que no entiendo casi ni jota de frances masque oui oui pero que padre que tus leyends estan en frances tanbien.
y mis felicistaciones para Cecilia por su trabajo y me gusta muuuuucho su vos y como cuenta la leyenda muy asi como que dramatica. te digo sin entender el frances me puedo imaginarla por el tono de Cecile. felicidades a los dos!!!